Chantal Jamet Artiste Peintre

Artiste Peintre professionnelle et Intervenante en Arts Plastiques dans différentes associations des BDR et deux recueils de prose poétique publié en 2016, référencé sur Amazon, FNAC et autres, « Entre ombres et lumière » et « Entre les mots ».

« Un œuvre d’art est un coin de création, vu à travers un tempérament » Emile Zola

MON PARCOURS

La peinture s’impose à moi, il y a quelques années, comme un moyen d’expression, me permettant ainsi de libérer mes émotions. Cette envie de peindre est donc née dans l’enfance, enfouie pendant de longues années à cause de contingences purement matérielles : gagner ma vie ! Mais l’esprit de création de l’adulte, prolonge l’initiation de l’enfance.

On ne vit pas au quotidien, le dessin, sans en garder une indélébile empreinte. Le flot si longtemps contenu durant des années se déverse aujourd’hui. Toutes ces impressions, émotions, sensations, emmagasinées, sont restituées maintenant, avec une étonnante évocation. J’ai envie de les fixer sur une toile, dans un élan irrésistible d’expression et je cherche, creuse en refusant la facilité. Chaque expérience vécue enrichit mon travail dans une quête passionnante, pour tenter de traduire l’image mentale qui s’impose parfois, avec une telle intensité que s’installe un besoin vital de la transcrire, de l’exprimer. Une immersion rêveuse, qui ne se nourrit pas du contact avec la réalité. C’est un sentiment global et immédiat qui sert à rester toujours dans l’intimité sensible imaginative. Cette technique est une démarche que je pourrais qualifier d’intuitive.

 Prédominance de la matière

La matière et les textures que j’expérimente sont présentes dans pratiquement tous les tableaux. Cela va du mortier au papier de soie, jusqu’au collage de cartons mais aussi de la gaze de pansement, etc.… ! Parfois, ces différents éléments ouvrent un chemin vers l’aboutissement du tableau.

 Je me place devant ma toile blanche, préalablement encollée de matières diverses avec une idée des couleurs à employer, mais sans sujet préalable. Je travaille les nuances, les intensités des couleurs par des superpositions de glacis, leur mouvances et surtout la lumière, traduite par mes doigts car je n’utilise pas de pinceaux, je peins avec les mains.

En trempant celles-ci dans la peinture, certaines formes m’apparaissent et je les mets en exergue, en travaillant sur les contrastes et la couleur. Il faut simplement un support et l’introspection donne lieu à un ballet où un geste en efface un autre suivant l’humeur, en gardant malgré tout le contrôle entre l’intuition et la concrétisation.

 « L’objet profond de l’artiste est de donner plus qu’il ne possède » Paul Valérie

 

Informations : Contactez-nous